Un séminaire au Cameroun

Cameroun

Article écrit le 29 décembre 2017

Durant la dernière semaine de novembre 2017, notre trésorière Annick Terriot et le Président Jean-Paul Millier étaient invités par l’ambassadeur de France à Yaoundé pour assister à un séminaire qui s’est tenu à Dschang. Celui-ci a été organisé à l’initiative de Paul Tésanou, Directeur du CJAD (Centre des jeunes aveugles de Dschang).
Notons que nous finançons un poste de formateur spécialisé dans cette école depuis 2012. Ce séjour était donc l’occasion de rendre visite au personnel et aux élèves du centre. Si des progrès notoires ont été réalisés dans l’intégration des aveugles en milieu scolaire normal, (inclusion), de grandes difficultés demeurent, essentiellement d’ordre financier. Les conséquences en sont un manque cruel d’encadrants et les causes, les difficultés économiques spécifiques du pays et le retrait d’associations partenaires qui soutenaient le Centre depuis plusieurs années. Il faut savoir que le CJAD n’est pas soutenu par le gouvernement camerounais et que son directeur doit trouver seul des subventions pour son établissement.

Le thème du séminaire portait sur l’inclusion politique des personnes handicapées.
Parmi les contributions les plus remarquables, notons celle de Mme Marjorie Théodore(Canada) portant sur la Ratification de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées.
Mme Eva Etongué, professeur à l’université de Yaoundé, est intervenue sur les droits de l’homme, instruments au service des groupes vulnérables. M. Marc Aufrant (France) a parlé des avancées du traité de Marrakech, disposition qui permet aux centres spécialisés d’obtenir, de la part des éditeurs, les maquettes des ouvrages qu’ils publient, ce qui facilite considérablement la retranscription en braille.
Mrs Jean-Paul Millier et Andreas Gerber ont parlé de l’accessibilité aux nouvelles technologies et des avantages qu’elles offrent aux déficients visuels.

Pour clôturer ces deux jours, un concert public a été organisé en présence de Madame la Ministre des Affaires Sociales et de l’Ambassadeur d’Allemagne. Notre association est particulièrement fière car il y a eu un retirage spécial de l’album « A la croisée des chœurs », enregistré et distribué par l’ASF en 2013. Au terme de la prestation de la chorale du CJAD, la vente des CD a permis d’apporter des fonds à l’école des aveugles. Rappelons que les enfants du Centre chantent sur cet album et qu’ils participent donc, en quelque sorte, au soutien financier de leur propre établissement.

En conclusion, un bilan mitigé. Certes, il y a des progrès dans l’intégration, mais les difficultés économiques sont un frein à l’accessibilité pour les personnes handicapées. Les déplacements au quotidien sont extrêmement difficiles, les trottoirs inexistants, les routes dangereuses et encombrées, l’utilisation de la canne blanche très rare à cause du manque de formateurs. Sur le plan culturel, le papier braille adapté aux imprimantes est introuvable, l’accès à internet très compliqué et les ouvrages adaptés édités au compte-goutte.
Et pourtant, des jeunes que nous avions vus au collège en 2012 fréquentent aujourd’hui l’université.
Et c’est aussi grâce à vous !